Petite saga de la FFMN

Pour se présenter, discuter de modélisme naval ou d'autres choses, c'est ici. Attention nous sommes au Yacht Club. La camaraderie n''exclue pas une certaine tenue : les hurlements et les "engueulades" seront mal jugés, mais on peut prendre un verre au bar.
adrien
Messages : 20
Inscription : 18 juin 2018, 22:56

Re: Petite saga de la FFMN

Message par adrien » 04 juil. 2018, 23:03

Voici ce que l'on peut lire sur la notion d'accompagnement (extrait):
Si la notion d’accompagnement est une notion floue, si elle doit cette caractéristique au fait qu’en s’ajustant à chaque situation, par définition singulière, elle s’invente (ou presque) avec chaque personne qu’il convient d’accompagner, est-il possible cependant d’en définir les fondamentaux ? Peut-on identifier ce qui est « au fondement » d’une posture dite d’accompagnement ? Pour avancer dans cette direction, quels sont les repères dont nous disposons ?
Définition minimale d’accompagner : les fondamentaux
Pour initier cette réflexion, on peut se référer à la définition commune du verbe « accompagner », définition qui s’exprime en trois éléments : « Se joindre à quelqu’un/pour aller où il va/en même temps que lui ». Cette définition nous enseigne que la relation est première « se joindre à quelqu’un », que la démarche est de l’ordre d’un mouvement qui se règle à partir de l’autre « pour aller où « il » va » et que les deux avancent « de concert », c’est-à-dire « en même temps », « au même pas ». Il en résulte une définition minimale, accompagner c’est « être avec » et « aller vers » et des principes au nombre de trois. Le premier est que de la mise en relation dépend la mise en chemin, le deuxième qu’il s’agit moins d’atteindre un résultat que de s’orienter « vers » c’est-à-dire de choisir une direction et le troisième que l’action (la marche, le pas, le cheminement) se règle sur autrui soit aller où « il » va et « en même temps » que lui ce qui suppose de s’accorder à celui que l’on accompagne.
Donc on peut en déduire que l'accompagnant à un rôle passif.

Avatar de l’utilisateur
JiPeheL
Modérateur
Messages : 1698
Inscription : 30 mai 2011, 22:20
Localisation : 78490 ou 22430
Contact :

Re: Petite saga de la FFMN

Message par JiPeheL » 05 juil. 2018, 08:57

Bonjour.
Voici ce que l'on peut lire sur la notion d'accompagnement (extrait):
<...>
Donc on peut en déduire que l'accompagnant à un rôle passif.
Vous avez piqué ça chez Raphaël Enthoven ?
Cordialement, JiPeheL
Bien faire et laisser braire.

rcfan77
Messages : 63
Inscription : 13 févr. 2017, 11:33

Re: Petite saga de la FFMN

Message par rcfan77 » 05 juil. 2018, 16:24

La philosophie à cela d'utile qu'elle sert à nous consoler de son inutilité...

Excusé moi, je me suis trompé de de forum....

Je te remercie pour ces propos philosophique.....mais dis moi, a part avoir fait un copier coller , qu'est ce que cela nous apporte de plus...
Sur forum, tu ne gagne pas de point au regard du nombre de mots.....

adrien
Messages : 20
Inscription : 18 juin 2018, 22:56

Re: Petite saga de la FFMN

Message par adrien » 05 juil. 2018, 18:43

Bonjour rcfan77
Et encore je n'ai retranscrit qu'une infime partie.
JiPeheL a très bien saisi la substance moelle de ce propos.
Tout ça, pour encore une fois, expliquer que ce dernier recours pour faire illusion, est une grosse ficelle pour travestir la réalité de leur échec et garder la mainmise sur la FFMN.

rcfan77
Messages : 63
Inscription : 13 févr. 2017, 11:33

Re: Petite saga de la FFMN

Message par rcfan77 » 05 juil. 2018, 20:30

Bonjour,

Jipehel avait souhaité que la discussion s'apaise, ce n'est apparemment pas ton souhait.
c'est vraiment dommage

Quel est le probleme ? le terme accompagnant?? cela pourrait te faire plaisir que ce soit le terme d'accompagnateur qui soit utilisé?


ou simplement le fait que la FFMN utilise ce type de licence pour gonfler le nombre de licenciés?? oh les vilains, utiliser ce type de licences pour travestir la réalité de leur echec...

serais-tu pret a tenir les memes propos sur le forum de la FVRC (auto-rc)
http://www.ffvrc.fr/fr/licencies/les-li ... arifs.html (Elle ne permet pas de piloter une voiture et/ou une moto radiocommandée)
Ho les C.ns, ils ont aussi une licence accompagnateur, cela devrait leur faire plaisir

je ne vais pas citer Aristote, Jeanpaul Sartre, ou autres.
mais si tu oses le faire ,
je vais cité Arthur dans kaamelott,
J'vais vous dire : même si le pays était à feu et à sang, il serait hors de question que j'rate un truc pareil !
on continue, si tu as des amis motards,
https://pratiquer.ffmoto.org/toutes-nos-offres
Pour les Assistants (mécanicien, panneauteur, …) du (des) pilote(s), la FFM propose la licence Assistant Pilote, parfois rendue obligatoire pour un accès à certaines zones lors de compétitions
effectivement, ce n'est pas le terme accompagnateur, mais le terme assistant , il a le droit d'etre avec le pilote, mais n'a pas le droit de piloter

tu en veux d'autres?


cdlt

adrien
Messages : 20
Inscription : 18 juin 2018, 22:56

Re: Petite saga de la FFMN

Message par adrien » 05 juil. 2018, 23:33

Je vais préciser mon propos. Ce n'est pas tant le terme accompagnant qui est gênant, c'est le but recherché à travers cette possibilité qu'a la FFMN à gonfler artificiellement ses effectifs surtout avec cette génération spontanée qui apparaît en deuxième partie de la saison.
Et il aurait encore à redire, dans les exemples que vous citez, ils ont une fonction qui peut être utile? Chez vous je ne vois pas laquelle et comment sont-ils vraiment utile à la FFMN au point de pouvoir prendre part aux orientations de la fédération.
Je vois que vous vous êtes bien fondu dans le moule.
J'aimerai que vous nous éclairiez sur les arguments d'Aristote et de Jean-Paul Sartre sur ce sujet. Il ne faut jamais perdre une occasion de se cultiver. Ce qui ne semble pas être le cas de tout le monde...

rcfan77
Messages : 63
Inscription : 13 févr. 2017, 11:33

Re: Petite saga de la FFMN

Message par rcfan77 » 06 juil. 2018, 00:26

adrien a écrit :
05 juil. 2018, 23:33

Et il aurait encore à redire, dans les exemples que vous citez, ils ont une fonction qui peut être utile? Chez vous je ne vois pas laquelle et comment sont-ils vraiment utile à la FFMN au point de pouvoir prendre part aux orientations de la fédération.
Je vois que vous vous êtes bien fondu dans le moule.




je te dirais bien ce que je penses de la philosophie, je parle d' Aristote, Sartres , .....j'aurais pu parler de coluche ou de Bigard........... je m'en f...t

Parmi les modelistes pouvant prendre cette FAMEUSE licence, on va prendre pour exemple les courses en off-shore thermique, ou d’endurance, tu as le pilote du modele et pour l'aider, ils ont aussi des mecaniciens . J'en connais qui sont de veritables genies dans leur matiere, mais sans piloter.
ils ont donc une fonction utile

je parie que tu vas encore trouver qq chose a redire sur cela




ton seul but etant de critiquer (il suffit de consulter tout tes messages) et comme tu considère que "je suis dans le moule"
est-il utile de continuer a discuter avec toi....

adrien
Messages : 20
Inscription : 18 juin 2018, 22:56

Re: Petite saga de la FFMN

Message par adrien » 06 juil. 2018, 07:15

Bonjour rcfan77,
Je vois que vous n'avez toujours pas compris le but de mes propos.
Vous vous arrêtez à la forme et ne voyez pas le fond.
Dans ces conditions, effectivement, il est inutile de continuer nos échanges.I
Il n'en reste pas moins que les faits parlent d'eux-même.
Bonne journée

Avatar de l’utilisateur
JiPeheL
Modérateur
Messages : 1698
Inscription : 30 mai 2011, 22:20
Localisation : 78490 ou 22430
Contact :

Re: Petite saga de la FFMN

Message par JiPeheL » 06 juil. 2018, 09:06

Bonjour.
... tu as le pilote du modèle et pour l'aider, ils ont aussi des mécaniciens.
AMHA, je pense que dans ce cas de figure, ces gens sont aussi des actif de la compétition et qu'ils devraient avoir la licence correspondante, ce qui est d'ailleurs généralement le cas, vu que dans ces compétitions d'endurance, les pilotes se relaient. Et économiser 30 € par an sur une licence quand on connait le prix de revient d'une compétition, c'est pure mesquinerie.

Les licences "accompagnants" devrait soit ne pas exister soit être réservées aux époux/épouses ou enfants présents dans l'enceinte "concurrents" et qui se contentent de lire, papoter ou faire du tricot. Par contre tous ceux qui "touchent" un bateau sont des actifs qui devraient avoir une licence compétition ou une licence loisir.
Cordialement, JiPeheL
Bien faire et laisser braire.

adrien
Messages : 20
Inscription : 18 juin 2018, 22:56

Re: Petite saga de la FFMN

Message par adrien » 06 juil. 2018, 19:54

Bonjour JiPeheL
Toucher ne suffit pas, il faut qu'ils le pilotent. Le toucher peut aussi consister à le porter du moyen de locomotion au stand d'exposition.
Mais la plupart du temps ce sont des femmes qui font bien autre chose que du modélisme…

Répondre