Petite saga de la FFMN

Pour se présenter, discuter de modélisme naval ou d'autres choses, c'est ici. Attention nous sommes au Yacht Club. La camaraderie n''exclue pas une certaine tenue : les hurlements et les "engueulades" seront mal jugés, mais on peut prendre un verre au bar.
Avatar de l’utilisateur
JiPeheL
Modérateur
Messages : 1911
Inscription : 30 mai 2011, 22:20
Localisation : 78490 ou 22430
Contact :

Re: Petite saga de la FFMN

Message par JiPeheL » 10 nov. 2019, 12:48

Bonjour.

Un aimable correspondant du forum m'a fait parvenir la copie de courriels qui s'échangent en ce moment suite à l'édito de S. Ducruit dans le MRB 645. Plus de deux mois après, c'est être doté d'un cerveau lent. ;)

De quoi s'agit-il ? L'édito en question rapporte quelques péripéties survenues au CM Maquettes organisé par Naviga à Bank, rapportées par quelqu'un qui y a participé, ainsi que quelques réflexions que lui ont suscité les résultats et subséquemment, dans le dernier paragraphe de 3 ligne et en une phrase, quelques considérations sur les orientations de la FFMN actuelle. Pas de quoi fouetter un chat.

SCANDALE, mais tempête dans un verre d'eau. :lol: Le modélisme naval va mal, Naviga et la FFMN en tête. Pourquoi ? En ce qui concerne Naviga, et ce n'est pas nouveau, Le staff ne fait pas grand chose à part se montrer dans les compétitions, ce qui ne l'empêche pas d'exiger des fédérations nationales des cotisation d'un montant élevé et dont la justification n'apparait pas au premier coup d'oeil (euphémisme). C'est illustré par la démission fracassante de M. Jean-Marc Vallée (membre du CD de la FFMN) de son poste de secrétaire général de Naviga que l'on peut trouver là : http://www.naviga.org/?p=788 et mes commentaires là : viewtopic.php?f=11&t=1107&p=7336#p7329

Pourquoi tant de haine (et de bêtise) de la part de membres de la FFMN ? Nous sommes quatre à avoir démissionné du comité directeur le 1er avril 2017, à la première réunion du CD après l'élection. Les mêmes quatre n'ont pas renouvelé leur licence en 2018. Les motifs de ces démissions sont publiées sur ce forum à partir de là : viewtopic.php?f=11&t=1107#p5725. Suite à ça, les membres du bureau on menti effrontément dans le CR et se sont livrés à quelques mesquineries de bas étage comme m'empêcher d'accéder à l'espace "membres" alors que je satisfaisais toutes les conditions pour y avoir accès. Il y a eu aussi dans la publication "FLASH INFO n°1" une attaque contre les démissionnaires, les accusant de tous les maux, pour laquelle j'ai demandé un droit de réponse dans les formes prévues par la loi. Droit de réponse qui m'a été refusé et qu'ils ont eu la bêtise d'écrire dans un CR du CD du 10 juin 2017. Il se sont contentés de publier une nouvelle version de FLASH INFO expurgée du paragraphe litigieux. Bien évidemment, je ne pouvais laisser passer l’affront sans réagir et j'ai commencé à dénoncer les agissements de cette équipe car j'estime que TOUS les modélistes ont le droit de savoir ce qui se passe dans l'instance censée les représenter auprès des pouvoirs publics. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça n'a pas plu, à tel point qu'ils ont bricolé illégalement le règlement disciplinaire pour m'interdire de licence à partir de 2018. Soit dit en passant, c'était défoncer une porte ouverte puisque j'avais clairement manifesté l'intention de quitter la FFMN. J'ai quand même demandé une conciliation au CNOSF, pour le principe. Le conciliateur a conclu que je devais être réintégré mais le bureau a décidé de maintenir l'exclusion ce qui, comme disait M. Chirac, "m'en fait bouger une sans toucher l'autre". Bel exemple de respect d'une décision officielle...

Pour en revenir aux messages qui circulent, avec majoritairement des propos "à côté de la plaque" voire purement mensongers, dont un émanant d'un dirigeant de club qui se contente d'une licence "loisir" pour économiser 15 €, il est évident que leurs auteurs sont des affidés de l'équipe dirigeante actuelle. Cousu de fil blanc. De bons petits troufions qui obéissent aux ordres du capo93378 Pas une preuve d'intelligence. :mrgreen:
Cordialement, JiPeheL
Bien faire et laisser braire.

Avatar de l’utilisateur
JiPeheL
Modérateur
Messages : 1911
Inscription : 30 mai 2011, 22:20
Localisation : 78490 ou 22430
Contact :

Re: Petite saga de la FFMN

Message par JiPeheL » 14 nov. 2019, 23:24

Bonjour.

Une bonne âme a attiré mon attention sur un courrier de monsieur Billet. Ce courrier qui est adressé au président de Naviga et figure en bonne place sur le site de la FFMN est en quelque sorte un exploit :
Le style est (très) lourd mais la pensée est légère, voire évanescente. Et surtout faire un texte plat avec des mots creux, c'est de l'art.

Fidèle à lui-même, monsieur Billet n'a pas pu s'empêcher de jouer au Petit Poucet et d'y semer ses fautes d'orthographe, de grammaire ou de syntaxe. Voir copie ci-dessous.
.
LT_FFMN-NAV.jpg
LT_FFMN-NAV.jpg (268.05 Kio) Consulté 225 fois
.
Ce qui est grave, c'est qu'il semble affligé d'une méconnaissance totale de la fondation de la FFMN, appelée Miniflotte à l'origine. Il prétend que la FFMN fait partie des fédérations fondatrices de NAVIGA, ce qui est faux. En réalité, c'est l'AFAT (Association Française des Amateurs de Télécommande, créée à la fin des années 40 par un certain Charles Pépin, le tout premier français a obtenir une licence de radiocommande, F1001) qui a été à l'origine de la création de NAVIGA en novembre 1958, ainsi dénommée officiellement en mai 1959. Celui-ci fut le premier président de NAVIGA de 1958 à 1962. L'AFAT comptait surtout des "bricoleurs" en électronique faisant majoritairement partie d'une association de radio amateurs, le REF (Réseau des Émetteurs Français) dont était membre mon ami Claude Bordier, qui fut le premier secrétaire de Miniflotte. Ce n'est que le 9 septembre 1963 que Miniflotte a informé Naviga de sa création survenue officiellement le 27 juillet 1963 par la fédération de plusieurs associations dont au premier rang l'AFAT dont Miniflotte prenait la succession, le MYC Paris, le MYC Picard, Maquettistes Navals Rouennais, Modèle Marine Club Dijonnais, Marine Modèle Club de Lorraine, Sport Modèle Toulousain, Le Triton Caennais, Cercle des Amis de la Mer de Marseille, Yachting Modèle Club Palois, Association des Modéliste Nantais, Centre de Loisirs Populaires de Bondy, Club Modéliste Poitevin.

On apprend que la FFMN a donné ses 3 pouvoirs au président et le résultat de cet abandon fait qu'il n'y a plus de français au "présidium" de NAVIGA depuis la démission fracassante de monsieur Vallée. Une bien belle manière de peser dans les décisions de cette organisation...

Il ne manque pas d'air ou alors c'est de l'inconscience / crétinerie / aveuglement / provocation (choisir une ou plusieurs des propositions) quand il "recommande de de se rapprocher de l'organisation IMBRA". Il faut savoir que l'IMBRA a été créé par des dissidents de NAVIGA dont principalement la famille Costa pour en concurrencer la discipline FSR. A mourir de rire, surtout quand il parle de la gestion "transparente" de l'IMBRA et qu'il demande à NAVIGA de publier ses comptes. Au lieu de donner des conseils, la FFMN ferait mieux de donner l'exemple puisque les comptes, au demeurant non conformes à la loi, sont dans un espace du site réservé à certains membres. Le code du sport impose en effet aux fédérations sportives que leur comptabilité soit conforme au PCG - Plan Comptable Général -, ce qui est loin d'être le cas de la FFMN dont la comptabilité est très fantaisiste. Soit dit en passant, l'omerta ne s'arrête pas à la comptabilité puisque la liste des membres y est également cachée depuis 2017, comme si c'était une maladie honteuse d'être membres de la FFMN...

Et c'est ce genre de personnage qui est censé représenter les modélistes navals auprès des pouvoirs publics. Affligeant et Angoissant. Les normands ne connaissaient pas la peur (dixit un album des aventures d'Astérix), il y en a d'autres qui ne connaissent pas la honte. Je l'ai pour lui.93623
Cordialement, JiPeheL
Bien faire et laisser braire.

Répondre