Les essences de bois

Tous les outils sans moteur qu'on peut tenir dans la main...et les produits et matériaux utilisables en modélisme naval.
Avatar de l’utilisateur
JiPeheL
Modérateur
Messages : 1748
Inscription : 30 mai 2011, 22:20
Localisation : 78490 ou 22430
Contact :

Les essences de bois

Message par JiPeheL » 10 juil. 2011, 22:08

Bonsoir.

Si vous voulez en savoir plus sur les bois couramment utilisés en construction navale et leur possible application en modélisme, ce site vous renseignera :

http://www.cnsl.fr/les-essences-de-bois/

http://www.cnsl.fr/les-panneaux-de-contre-plaques/
Cordialement, JiPeheL
Bien faire et laisser braire.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 19
Inscription : 26 août 2012, 11:15
Localisation : Haute-Normandie

Re: Les essences de bois

Message par Jacques » 28 août 2012, 07:23

Bonjour JiPeheL,

Cette liste est intéressante, soit, mais pour le modéliste, ces bois à part quelques-uns ne me semblent pas utilisables. Et puis... où les trouver ? Faire une quille en chêne pour la Grandcopaise devrait aider au lestage, mais pour un J75 je pense que le CTP est plus approprié, non ? Serait-il possible de connaître les bois utilisés en fonction des pièces (quille, membrures, espars, etc. ,...) pour un modèle de présentation et pour un modèle naviguant ?

Ps/ Merci d'avoir placé au bon endroit ma demande d'infos sur les fournisseurs de bois.
Cordialement Jacques J.
La Vie est bien trop courte pour la gâcher en futilité

Avatar de l’utilisateur
Lagaffe
Messages : 35
Inscription : 21 juil. 2012, 20:02
Localisation : Brest

Re: Les essences de bois

Message par Lagaffe » 28 août 2012, 09:23

Coucou de Lagaffe,

Les essences utilisées en construction navale varient en fonction de plusieurs facteurs:
D'abord la disponibilité locale (anciennement forêts, actuellement vieux meubles chez Emmaüs pour nos maquettes)
Ensuite évidemment la fonction (résistance, longévité, facilité de mise en œuvre...)
Et puis ne pas oublier le prix.

Ce qui fait que le même bateau pourra être fait avec des bois différents selon l'époque ou le chantier.
Exemple L'hermione avec son lamellé-collé ! Pas vraiment d'époque ...
Ou encore certaines vieilles coques retapées en contreplaqué.

Donc pas vraiment de règles d'utilisation, autres que logiques.
Exemple: on ne fait pas de mats en chêne. Trouvez pourquoi.
Le modélisme ? Tout feu tout flamme !

Avatar de l’utilisateur
JiPeheL
Modérateur
Messages : 1748
Inscription : 30 mai 2011, 22:20
Localisation : 78490 ou 22430
Contact :

Re: Les essences de bois

Message par JiPeheL » 28 août 2012, 10:16

Bonjour.
Serait-il possible de connaître les bois utilisés en fonction des pièces (quille, membrures, espars, etc. ,...) pour un modèle de présentation et pour un modèle naviguant ?
Oui, mais la réponse qui suit sera succincte car une réponse complète nécessiterait un article entier, encore que cette réponse, avec près de 5000 caractères, en est presque un ;). Serge Ducruit a fait un article à ce sujet dans un MRB assez récent.

Maquette statique :
1°) Bois peint
A peu près tous les bois utilisés couramment, avec une préférence pour ceux qui ne travaillent pas trop à l'humidité, ont un beau poli, un fil à peu près droit, se collent facilement et peu importe le poids. Par exemple : orme, tilleul, érable, sycomore, bouleau, peuplier...

2°) Bois vernis ou ciré
L'aspect (fil) et couleur sont très importants. C'est un peu le modélisme d'arsenal. Pour ce type de modèle, le poirier est un bois de choix pour les moyennes et grosses unités (> 70cm). Pour les plus petits, c'est le buis. Le tilleul peut aussi être utilisé car il se travaille facilement sans éclater et est notamment utilisé pour les sculptures. Les petites pièces sont en buis et les filets ou décorations en ébène.

Maquettes navigantes :
1°) Bois massif
Autrefois, on privilégiait le peuplier qui a beaucoup de qualités (et quelques défauts) mais alors que dans la première moitié du 20e siècle il était très utilisé pour toutes sortes d'usages (bois de caisse, planches, ameublement, etc) et donc facilement disponible chez les marchands de bois, il a été largement supplanté par les résineux pour la caisserie et les planches et par l'aggloméré pour l'ameublement. Il est encore très utilisé pour la petite caisserie (cageots) et un tour sur un marché entre le départ des commerçants et l'arrivée du nettoyage permet de faire une moisson gratuite, abondante mais de qualité médiocre. Si on en trouve en planches de qualité correcte, il conserve tout son intérêt. A noter que les palettes sont parfois faites en peuplier. Une bonne occasion de se fournir à peu de frais si l'on en trouve au rebut (cassées par exemple).

Dans les GSB, on trouve maintenant du samba (ou obéché ou ayous). teinte jaune claire, léger mais (contrepartie) assez poreux et peu résistant. On trouve aussi (mais pas souvent) de l'acajou. On peut bien évidemment utiliser aussi du poirier, du buis ou de l'ébène pour des parties visibles vernies. Les autres bois comme le tilleul ou le sycomore peuvent aussi être utilisées mais attention au poids... et il faut en trouver. Bien sûr, vous ne trouverez pas les dimensions nécessaires au modélisme naval (baguettes 10 x 3 par exemple) et il faut l'outillage pour se les fabriquer. On trouve aussi, mais plus rarement, du ramin, plus lourd que le samba mais aussi moins poreux et plus résistant. Un bon choix.

Certains résineux peuvent être utilisés comme le "red cedar", cèdre rouge, qu'on ne trouve pas facilement chez les marchands de bois mais beaucoup plus facilement un proche cousin dans son jardin puisque c'est le fameux thuya plicata atrovirens, très utilisé pour constituer des haies. Le pin peut aussi être utilisé mais pour des parties cachées, par exemple des lisses, car son fil est droit et homogène et il est peu cassant.

2°) CTP
Le principal bois utilisé pour le CTP est l'okoumé, bois rosé de fil relativement droit. Il est inutile d'utiliser du CTP hydro qui, de toutes façons, n'existe pas en faible épaisseur (<5mm) puisqu'il sera rendu imperméable par traitement (G4 ou autre vernis ou peinture). Il existe en une multitude d'épaisseurs depuis 3mm jusqu'à 40 voire 50 mm (sur commande). Il existe d'autres CTP notamment de bouleau dit "CTP aviation" car ses qualités de résistance et de poids en ont fait un matériau de choix (pendant la 2e guerre mondiale, les bombardiers bimoteurs anglais Mosquito étaient construits en CTP de bouleau). Il es très utilisé en aéro modélisme pour les renforcements de structures. On le trouve en épaisseur à partir de 1mm tous les 0,5mm jusqu'à 3 mm puis 4, 5, 6, 8, 10, 12, 15, 18 mm, etc. Les épaisseurs les plus courantes (et les moins chères) sont 1,5 et 2,5 mm. Les plaques font généralement 155 x 155 cm. On trouve aussi du CTP de peuplier, pas cher, à partir de 5mm d'épaisseur.

Perso, j'utilise du CTP contrecollé acajou de 1,5mm, presque moitié prix du CTP de bouleau, avec des caractéristiques mécaniques inférieures mais néanmoins largement sufisantes avec l'avantage de se cintrer plus facilement.

J'utilise aussi du noisetier qui a plein de qualités : léger, fil droit, résistant, se teinte et se colle bien mais a de gros défauts, petites dimensions et surtout les vers et les champignons l'adorent. Il faut le récolter l'hiver et le faire sécher à l'abris de ces prédateurs, passer systématiquement un insecticide pour le séchage.

le balsa est à éviter en modélisme naval. trop poreux et peu résistant, sauf à le recouvrir de tissus de verre + résine. A réserver pour des petits bateaux de course genre "400".

Il est possible d'utiliser d'autres bois fruitiers (pommier et abricotier principalement) qui ne sont pas utilisés en ébénisterie car de dimensions trop faibles et sans intérêt esthétique particulier, si on en trouve pour pas cher.

Les autres bois courants n'ont pas d'intérêt en modélisme naval :
chêne : fil trop grossier.

châtaigner : couleurs, fil. Utilisable pour socle ou ber.

noyer : cher, couleur, veinage. Beau bois de menuiserie utilisable pour ber en modèle d'expo.

Merisier/cerisier : cher et peu résistant mais se travaille facilement et a un très bel aspect. Perso, j'aime beaucoup ce bois qui peut cependant être un bon choix si on en trouve gratuitement ou à bas prix (arbre abattu dans un jardin). Egalement pour socle ou ber.

hêtre : lourd, travaille beaucoup à l'humidité mais peut être un bon choix si protégé. Il était utilisé autrefois pour les fonds des bateaux de course.

Robinier faux acacia : coloré, travaille beaucoup à l'humidité mais ses cintre facilement à la vapeur et se travaille facilement.

Platane : fils "torturé".

Sapin : résineux. Aspect.

Sapelli : Surtout utilisé en placage. Difficile à trouver.

Sipo : idem sapelli (famille de l'acajou)

Il existe bien d'autres bois, exotiques notamment, comme le teck, l'eucalyptus, le moabi et bien d'autres mais il faudrait un livre entier et non plus un article de magazine pour en faire le tour, et encore...
Cordialement, JiPeheL
Bien faire et laisser braire.

Avatar de l’utilisateur
JiPeheL
Modérateur
Messages : 1748
Inscription : 30 mai 2011, 22:20
Localisation : 78490 ou 22430
Contact :

Re: Les essences de bois

Message par JiPeheL » 29 août 2012, 22:13

Bonsoir.

En relisant ma réponse, je m'aperçois que je suis resté un peu "à côté" puisqu'il était demandé aussi "quel bois pour quel usage ?"

Modèles statiques :
. - ossature non visible : CTP pour les couples et ramin ou peuplier pour la quille
. - ossature visible : poirier
. - bordé peint : peuplier, ramin, tilleul, sycomore, érable.
. - bordé vernis ou ciré : poirier, buis, tilleul
. - espars : poirier
. - accastillage non métallique : buis, ébène, tilleul, poirier

Modèles navigants :
. - ossature : CTP pour les couples, ramin, peuplier, CTP contrecollé ou orme pour la quille.
. - bordé peint : CTP de bouleau pour coques à bouchains vifs. Samba, peuplier, ramin pour coques en forme.
. - bordé vernis : CTP okoumé ou contrecollé acajou pour coques à bouchains vifs, tilleul, sycomore, érable pour coques en forme.
. - espars : spruce, à la rigueur pin, si on tient vraiment au bois massif. On peut aussi tenter du noisetier. Si on veut du solide et fonctionnel, acheter une canne à pêche en fibre de carbone et la recouvrir de placage. Pour un voilier navigant, le poids dans les hauts est à surveiller. D'autres bois peuvent convenir fonctionnellement mais leur aspect risque de gâcher le modèle s'ils sont vernis (sapin par exemple).
. - accastillage non métallique : buis, ébène, tilleul, poirier.
Cordialement, JiPeheL
Bien faire et laisser braire.

le Baron
Messages : 80
Inscription : 23 juin 2011, 12:02
Localisation : Liège (Belgique)

Re: Les essences de bois

Message par le Baron » 30 août 2012, 11:01

Bonjour,

sur le "Proteus", j'ai fait l'essai de bordé en lattes de CTP de 2mm d'épaisseur, j'ai débité les lattes moi-même au cutter.

Ce CTP est du spécial modélisme, qui ne coûte pas cher du tout et est de bonne qualité, et va très bien pour border une coque en forme.

Image
Image

Phil86
Messages : 14
Inscription : 18 août 2012, 23:29

Re: Les essences de bois

Message par Phil86 » 30 août 2012, 11:38

Bonjour !

Très intéressant comme sujet, et les réponses encore plus : j'ai déjà lu pas mal de choses ailleurs (quoiqu'ici c'est bien synthétisé ;) ), mais j'en apprends encore plus. Pour ma part j'étais parti sur des coques en lattes de pin (coque peinte), mais je sais que je vais m'amuser lors du ponçage... :|

@le Baron : serait-il possible d'avoir un peu plus d'info sur ce CTP : il est fait en quoi ? (peut être même aurais-tu un petit lien, pour voir ce que c'est. Car je suis très intéressé).

Merci d'avance, en attendant bonne journée !

Phil

le Baron
Messages : 80
Inscription : 23 juin 2011, 12:02
Localisation : Liège (Belgique)

Re: Les essences de bois

Message par le Baron » 30 août 2012, 14:40

re,

je pense que c'est du bouleau, sans certitude.

ça provient de chez "Artesania Latina", disponible en plusieurs épaisseurs, je ne connais pas la référence, à voir sur leur catalogue.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 19
Inscription : 26 août 2012, 11:15
Localisation : Haute-Normandie

Re: Les essences de bois

Message par Jacques » 30 août 2012, 22:17

Bonsoir,

Je réponds tardivement à ces superbes réponses, réponses qui nous ont fait bien discuter mon ami et moi. Merci pour ces réponses qui ne manqueront pas d'aider et de satisfaire beaucoup de modélistes.

J'en reviens au sujet ailleurs développé les J75 (voir cet article) et la "Grandcopaise".

Ici, je parlerai de cette dernière qui sera faite au 1/10ème, le plus exactement possible comme sa grande soeur. Le bois choisi, compte tenu de la taille (44cm au maître baux) pour une longueur de 1m465 (hors beaupré de 9 mètres soit 6 mètre en bout dehors) sera le chêne. Folie ? Impossible ? Peut-être, sans doute et sujet de cete article, le bois ? Où le trouver à la bonne taille ? Et l'usinage ?

Cette question ne se pose pas pour nous, car l'ami qui participe à cette folie et Compagnon Menuisier Charpentier. Quant aux moyens pour travailler le chêne, des machines pro de grandes taille et tout ce qui est nécessaire pour faire des baguettes ou planches jusqu'à 3 millimètres si nécessaire.

Et l'assemblage ? Colle ou pas colle ? A votre avis, sur un canot grandeur réelle de 4 mètres, il y a de la colle ou non ? Alors, ce sera chevillage et calfat ! Je vous ai bien dit que nous étions totalement fous ! Pour l'intérieur, on va se renseigner de visu sur la vraie et on fera de même. Bien entendu il faudra la voir flotter et là...

Pour la place nécessaire, pas de soucis non plus, un espace de plus de 200m² et avec une hauteur de plus de quatre mètres, de quoi avoir beaucoup d'espace pour ce retourner.

Détail pour les constructeurs d'avion, nous sommes en discussion pour cet espace qui se trouve au milieu de 6000 m² d'une usine désafectée qui n'est autre que celle de Feu Mr MUDRY, concepteur des fameux CAP 10, CAP 20 et autres. Nous sommes donc dans un milieu ou le bois a été maître.

Nous avons de la chance ? Peut-être, reste seulement à conclure l'accord.

Nous vous tiendrons bien évidemment au courant de notre folie et continuerons à vous en dévoiler d'autres pour la construction de cette barque chalutière... comme la création des cordages qui seront confectionné sur place à l'échelle grâce à un métier à commettre personnel tiré de "Modèles de bateaux de Roger Hénault".

Voilà les dernières élucubrations de deux fous.
Cordialement Jacques J.
La Vie est bien trop courte pour la gâcher en futilité

Phil86
Messages : 14
Inscription : 18 août 2012, 23:29

Re: Les essences de bois

Message par Phil86 » 31 août 2012, 08:02

Hello,
le Baron a écrit :re,

je pense que c'est du bouleau, sans certitude.

ça provient de chez "Artesania Latina", disponible en plusieurs épaisseurs, je ne connais pas la référence, à voir sur leur catalogue.
Merci beaucoup, c'est parfait !

@Jacques : je ne peux te dire si cela va marcher ou pas (petit novice que je suis !), néanmoins vue de ma porte ce projet me semble bien réfléchi, donc bien parti ! Je ne peux que rester admiratif devant un tel projet, et suis curieux de voir ce que ça va donner.

@+!

Phil

Répondre